Nova igra/Nouveau jeu/Nuovo gioco

IMG_3750

Prošla i ova rezidencija U ušima mi eho gitare isprepleten riječima  Miroslava Antića koje su uvijek gdje sam ja. Nitima me vežu i raspliću.                                                            “Od koje sam ja vrste ? Znam jednu novu igru. Zaustavim se naprasno i ne mičem se satima. Pravim se kao da razmišljam i da u sebi rastem. Činim to dosta uvjerljivo. Dok imitiram drveće neko sa strane, neupućen, stvarno bi pomislio da sam pustio korjenje. Razlistavam se sluhom. Zagrljajima. Disanjem. Čak se i ptice prevare,pa mi slete u kosu i gnijezde mi se na ramenu. Pravim se da sam trom sanjar. Nespretan penjač. Spor saputnik. Tiho da ne čuje drveće dok spava krošnju uz krošnju. Od koje sam ja vrste?”          Od koje god- rasti ne prestajem i udišem zrak za nastavkom avanture. Drvo nosim sa sobom!

 IMG_3951 IMG_3941 IMG_4099

Encore un residence est terminé. J’ai encore l’écho de la guitare dans mes oreilles entrelacées pour les paroles de Miroslav Antic qui sont toujours avec moi.                          “De quelle espèce je suis ?
Je connais un nouveau jeu : je m’arrête brusquement et je ne bouge pas pendant des heures. Je crois que je pense et je grandis dans mon intérieur. Je le fais de façon très coinvaincante ! En imitant des arbres quelqu’un à côté qui est au passage, vraiment pense que j’ai des racines. Je fleuris avec mes sens. En respirant. Embrassant. Je crois que je suis une lente rêveuse. Même les oiseaux se trompent. Ils vont dans mes cheveux et font leur nid sur mes épaules. Doucement, que les arbres n’attendent pas, durant leur rêve. Ils dorment avec ses têtes un côté de l’autre.
De quelle espèce je suis ?”                                                                                                                  Pas importe! Je n’arrête de grandir et de respirer l’air de l’aventure pour continuer. L’arbre je porte partout! 

 Guidée par la poésie de mon poète favori je m’engage dans le nouveau jeu, dans l’imitation des arbres. Inspirée par les arbres, qui sculptent des espaces avec leurs feuilles, j’ai choisi la technique de la broderie pour arriver à l’objectif désiré. La répétition des mouvements dans cette technique manuelle fait que la fabrication/création se transforme en un sort de méditation. Les fils créent des zones abstraites et clairement définis – qui sont comme un entremêlent des âmes. Comme la croissance du bois.

« Le fils » utilisés pour faire la broderie sont obtenus à partir de vêtements abandonnés, recueillis auprès d’amis et de proches, de gens qui veulent participer de cette manière à la création, ce qui conduit à la communion. Les textiles sont comme notre peau, dont nous sommons devenus inséparables.

« Le temps des arbres » est le sujet de ma recherche plastique actuelle qui a déjà au comme résultat une exposition aux ateliers Alain Le Bras à Nantes en 2016. Je souhaite continuer l’exploration de ce sujet qui s’exprime grâce à la réalisation de tableaux faits avec la technique de la broderie.

 IMG_4242  IMG_4936  IMG_4985

IMG_4288 IMG_4990

IMG_4106 Nelle mie orecchie ancora l’eco di chitarre, intessuta di parole de Miroslav Antic, sono sempre con me.                                               “Da quale specie io sono?Conosco un nuovo gioco.Mi fermo improvviso e non mi muovo per ore.Fingo che mi piace di pensare e che dentro di me sto crescendo.Sto facendo abbastanza convincente.Mentre imitando li alberi qualcuno da lato ignorante,reale potrebbe pensare che ho lasciato le radici.Mi attendo l’udienza.Abbracci.Respirazione.Anche gli uccelli si ingannano,cosi atterrano nei miei capelli e mi nidificano sulla spalla.Fingo che sono lento sognatore.Scomodo scalatore.Controverso compagno.Tranquillo che non ascoltano gli alberi durante il sonno corona con corona. Da quale specie io sono?” Non importa. Non mi fermo a crescere e respirare l’aria di avventura per continuare. Il albero porto con me, ovunque! IMG_4307 IMG_4316

Je vous laisse se reposer avec la music de musicien qui partage cet aventure avec moi en m’acompagner  pendant la performance que on a fait  dans l’espace atelier Alain Le Bras à Nantes, au janvier 2016. La continuation à voir! Stay tuned! Thanx Pietro Baldoni!

 

This entry was posted in embroidery, painting, razno. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.