L’exposition des peintures à Nantes

le joffre

 Voilà!

J’en suis encore au stade de la découverte du blog et aussi de cette ville magique… Toutes ses couleurs, ses parfumes, ses rues avec ses façades dansantes… ses jardins.. sa musique et ses gens vivant… Ma boîte aux lettres c’est remplie de tout cela. J’ai donc pris la décision de venir à Nantes! Pays de la Loire, Loire-Atlantique. Maintenant je que respire tout ça. J’ai décidé de rester.

J’espère que vous allez bien, même si il fait froid.
Je vous invite à vous réchauffer avec mes couleurs que je
commence à répandre… L’exposition de peintures “L’invitée” a été installée dans le bar Le Joffre, 86 rue Maréchal Joffre, 44000Nantes.

Série de peintures « L’Invitée»

le secret de un pissenlit         oubliée           laveuse

Les polyptyques sont constitués de sorte qu’ils puissent être indépendants, en tant qu’abstraction, mais ils font partie d’un ensemble de compositions figuratives.

Les portraits de femmes sont présentés de manière expressive au travers de visages rugueux et d’identités méconnaissables. six heures du matin

Techniquement parlant, ces peintures font appel à l’utilisation intentionnelle d’un langage non-académique, d’une écriture « féminine » comme stratégie de peinture.

Les titres: “Marin de nuit”, ” Six heures du matin”, “La fille du pêcheur”, désignent l’atmosphère spécifique de la non-appartenance. La stratégie picturale évoque un aspect inachevé ou un dévoilement incomplet de ces caractères “exotiques”. Ils n’appartiennent pas à leur environnement, ou pas tout à fait. . Ces personnages n’apparaissent pas dans la ville à la lumière du jour. Ils vivent des moments précis et sombres, aux moments du crépuscule, aux moments de la journée où la lumière est incertaine, entre chiens et loups («Six heures du matin»), entre le sommeil et la veille, lorsque les formes commencent tout juste à apparaître, mais là où l’obscurité ronge encore le corps (“Le secret d’un pissenlit”) … On pourrait s’attendre à l’utilisation de couleurs sombres et foncées. Mais ce n’est pas le cas, des tons intenses et presque éclatants sont mis en avant, non pas pour que les personnages apparaissent à la lumière tant méritée, mais pour les éloigner finalement et définitivement de la réalité.

  la fille du pêcheur

sous la lune  les secrets

Vous pouvez voir “Les Invitées” au Joffre jusque à la fin du mois de janvier.

pas loin d'iciPlus des morceaux de mes activités et des travaux antérieurs y seront bientôt La langue française ce n’est pas ma langue maternelle. Merci  mes amis  pour la correction linguistique et votre bon humeur.

Faire un blog! Ce n’est pas une chose que je connais, mais j’ai promis à mes chers amis que j’allais en créer un. Comme un jeune écrivain a dit: “C’est mon premier coup d’essai en la matière, je vous saurai gré d’être magnanime.”   Bienvenue!banda

                        de vernissage

                                               Merci à tous!

 

This entry was posted in painting, razno. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.